C'est quoi le mécénat de compétences ?

10/11/2020

De plus en plus d’entreprises soignent leur image citoyenne avec le mécénat de compétences au bénéfice d’une association ou d’une ONG. Est-ce intéressant pour les salariés ? Pour les associations ? liste des avantages de la formule Et des garanties que leur assure le droit du travail.

https://www.dossierfamilial.com/emploi/entreprise/cest-quoi-le-mecenat-d...

De quoi s’agit-il ?

« À la différence du bénévolat, le mécénat de compétences s’exerce sur le temps de travail, résume Elsa Chaucesse, de Pro Bono Lab, principale association française à se consacrer à « l’engagement par le partage de compétences ». Les entreprises y voient un enjeu d’image, de motivation de leurs salariés, et elles peuvent bénéficier d’un dispositif de défiscalisation qui limite leur engagement financier. » À une condition : que l’organisme bénéficiaire de l’initiative ait une mission d’intérêt général, comme la Croix-Rouge, le Secours populaire, le Secours catholique ou les Restos du cœur, mais aussi des associations moins connues ou les missions locales pour l’insertion, par exemple.

La loi Aillagon du 1er août 2003 leur permet dans ce cas de défiscaliser 60 % des salaires de leurs collaborateurs missionnés (Code général des impôts, article 238 bis). « Nous sommes de plus en plus en plus sollicités par des entreprises de taille modeste, poursuit Elsa Chaucesse, même si, historiquement, ce sont les grands groupes qui ont d’abord utilisé le dispositif. » Ainsi, Deloitte (audit et conseil) et Orange, à travers leurs fondations. Ou Schneider Electric qui gère les missions au sein de son service Schneider Initiatives Entrepreneurs rattaché à la direction du développement durable du groupe.

Comment ça marche ?

Les missions peuvent être réalisées en prestation de service, c’est-à-dire au profit d’une organisation mais en restant au sein de l’entreprise d’origine. « C’est souvent le cas chez nous lorsque des salariés accompagnent une association en gestion de projet à raison de deux heures par semaine », explique par exemple Guilène Bertin-Perri, présidente de la Fondation Deloitte.

L’autre mode de transfert des compétences repose sur le prêt de main-d’œuvre. Dans ce cas, le salarié est mis à la disposition de l’association qui supervise son activité et qui est responsable des conditions de travail. « Dans le cadre du dispositif de temps partiel senior, Orange propose à ses salariés d’intégrer en mécénat de compétences une association solidaire à mi-temps pendant deux ans avec le versement de 80 % du salaire », explique ainsi Françoise Cosson, déléguée générale de la Fondation Orange. Environ 3 000 conventions de mise à disposition ont été signées par le groupe depuis une dizaine d’années.

https://www.dossierfamilial.com/emploi/entreprise/cest-quoi-le-mecenat-d...